!!! Dans un souci d'amélioration continue
de mon site, merci de
me laisser vos commentaires sur son contenu
, ce que vous aimeriez y trouver,
en précisant votre pays, club, catégorie entrainée, ... via les rubriques Gadgets / Contact ou Gadgets / Lou Planchot (c'est le livre d'hôtes),
dans le menu ci-contre
en bas.
N'hésitez-pas à me contacter pour
toute demande d'infos !




   
  - Dominique RAGON-MONCET alias " le coach " Rugby Coach - Entraineur de Rugby
  Strapping
 

Dans le sport et en particulier dans les sports de contact comme le rugby, les strappings autrement dit les traditionnelles bandes d'elasto sont souvent utilisés préventivement pour les matchs ou les entraînements.

J'ai présenté ci-dessous les strapppings les plus fréquents qu'un entraineur a à appliquer à ses joueurs (quand un club, comme c'est souvent le cas dans une petite structure où il faut être multi-tâches, ne possède pas de soigneurs attitrés), sur les membres les plus impactés, à savoir : strap de la cheville, strap de l'épaule, strap du pouce, strap du genou, strap de la main.

Avant la mise en place du strapping, on doit tenir compte de son support, la peau. L'existence de lésions cutanées, de plaies implique une désinfection préalable et, si besoin, la réalisation d'un pansement.
Les strappings peuvent être réalisés avec des bandes cohésives (et donc non collantes). C’est utile chez les personnes présentant une allergie aux bandes élastiques.

Du fait de leur caractère « léger », les strappings permettent une utilisation précoce de l’articulation (par exemple appui du pied et marche pour la cheville), ce qui autorise une rééducation précoce de l’articulation.

Ils doivent être renouvelés fréquemment.

Attention : un strapping, même sur une lésion apparemment peu grave, ne permet pas de faire l’impasse d’un avis médical. En effet, d’une part la lésion pourra parfois être plus grave qu’elle n'en a l’air (petite fracture passée inaperçue) et d’autre part si un strapping est effectivement la solution de traitement retenue, celui-ci devra être efficace, surveillé et renouvelé.
Une fois la peau protégée, la réalisation d'un strapping efficace et confortable nécessite le respect de quelques règles, quelle que soit la topographie : les embases ou ancrages sont indispensables à la mise en place des bandes posées sous la forme de circulaires ou d'hémicirculaires, sans tension excessive pour éviter une compression et "un effet garrot". Après la mise en place de l'ancrage, les bandes actives sont posées. C'est la tension de ces bandes qui détermine l'efficacité du strapping.
Petit conseil utile : il vaut mieux raser le membre avant de faire un strapping pour éviter un arrachage douloureux des poils lors de sa réfection (les spécialistes du strap comprendront ...).
 
Autre conseil important ! : il faut être attentif à ne pas faire garrot lorsque l'on pose un strapping circulaire (le retirer ou le couper en cas d'importantes douleurs ou de fourmillements importants ou de froideur ou d'insensibilité de l'extrémité).


I. Contention dans l'entorse du ligament latéral externe (LLE) de la cheville

1. Indications


Il s'agit de traumatismes en inversion varus équin, c'est-à-dire le pied tourné vers l'intérieur. L'entorse est essentielle ou secondaire à un pied creux, une paralysie L5 ou une affection neurologique. La contention élastique est thérapeutique dans les entorses essentielles et adjuvantes dans les autres cas. L’entorse du ligament externe de la cheville est un des accidents sportifs les plus fréquents, et représentent 90% des entorses de cheville.
La contention par strapping de cheville est tout à fait adaptée, sous réserve que le strapping soit bien fait et renouvelé. En pratique le strapping de cheville doit avoir un effet compressif et en même temps soulager le ligament atteint. 
2. Matériel
Le matériel nécessaire est le suivant :
Elastoplaste largeur 6 cm : 2 rouleaux.                                                                        
Elastoplaste 3 cm : 1 rouleau.
3. Technique
Maintenir la cheville en flexion à 90°
Mise en place d’un ancrage supérieur, en élastoplaste de 6 cm de largeur, à l'union du tiers inférieur et du tiers moyen de la jambe, sous la forme d'une circulaire appliquée sans tension.
Placer d’abord 2 ou 3 bandes, en élastoplaste de 3 cm de largeur, en étrier passant sous le talon et de part et d’autre des 2 malléoles.


 
Tirer 2 ou 3 bandes, en élastoplaste de 3 cm de  largeur, obliquement en « huit »
Terminer par quelques bandages circulaires




II. Contention de l’épaule
1. Indications

Ce sont les disjonctions ou luxations acromio-claviculaires et les fractures de la clavicule peu ou pas déplacées.
Dans les disjonctions acromio-claviculaires, comme pour les entorses de chevilles, on doit être vigilant et éliminer tout ce qui n'est pas justifiable de la méthode qui sera réservée aux formes sans déplacement ou de déplacement inférieur à 5 mm (stades 0 et 1).
2. Technique
Protection du mamelon (1).
Ancrage thoracique et brachial (1).
Demi-circulaire de thorax (1).
Jeu d'attelles allant de l'ancrage thoracique à l'ancrage brachial (2 et 3).
Demi-étriers postérieurs et antérieurs pour réaliser le verrouillage du thorax en abaissant la clavicule (4 et 5).
Demi-circulaire de thorax (6).

III. Contention du pouce
1. Indication
C'est l'entorse du ligament latéral ulnaire de la métacarpo-phalangienne du pouce, pour stabiliser la prise pouce-index sur son versant externe. Le traitement de l'entorse grave peut être chirurgical.
2. Matériel
Le matériel nécessaire est le suivant :
Elastoplaste largeur 6 cm : 1 rouleau.
Elastoplaste 3 cm : 1 rouleau.
3. Technique



Ancrage en élastoplaste de 6 cm au niveau poignet (1).
Attelle de limitation du valgus et de la rotation interne en élastoplaste de 3cm (2).
Attelle de limitation de la flexion de la métacarpo-phalangienne en élastoplaste de 3 cm (3).
Attelle de limitation du varus et de la rotation externe en élastoplaste de 3cm (4).
Ancrage en élastoplaste (5).

IV. Contention du genou
1. Indication
C'est l'entorse bénigne du ligament latéral interne (LLI). Les autres lésions doivent être éliminées par l'examen clinique et les radios.
L'entorse grave du LLI isolée peut-être traitée par cette méthode. La contention d'un genou est difficile à obtenir, voire illusoire, en raison des composantes rotatoires de l'instabilité du genou.
Cette contention est à réserver, à des genoux peu traumatisés, ou alors, après une entorse soignée pour la reprise de la compétition.
2. Matériel
Le matériel nécessaire est le suivant :
Elastoplaste largeur 6 cm : 2 rouleaux,
Elastoplaste largeur 3 cm : 1 rouleau,
3. Technique
Mise en place de 2 bandes d'élastoplaste 6 cm d'ancrage 10-15 cm, au-dessus et au-dessous du genou, ouvertes en arrière pour ne pas comprimer les vaisseaux.
Placer une bande d’élastoplaste 3 cm interne oblique tirée de bas en haut vers l’avant passant en arrière puis au dessus de la rotule.

Procéder de même avec une bande tirée de bas en haut obliquement vers l’arrière et passant au dessous de la rotule.


 
Placer ainsi deux ou trois bandes croisées en évitant qu’elles n’atteignent le creux poplité.
Placer ensuite des bandes circulaires en commençant en bas et en remontant jusqu’à le rotule qu’on laisse dégagée.
Les bandes circulaires sont ouvertes en arrière de la jambe pour laisser libre le creux poplité.



V. Contention de la main
1. Matériel
Le matériel nécessaire est le suivant :
Elastoplaste largeur 3 cm : 1 rouleau,
2. Technique
La main est légèrement fléchie vers l’arrière et les doigts légèrement écartés.
Mettre d’abord une bande à la face dorsale du poignet qu’on tire deux fois autour du poignet.
La bande vient ensuite recouvrir obliquement le dos de la main, passe entre le pouce et l'index, et ensuite continue au dessus de la racine des doigts.


Effectuer un ou deux tours de bande décalés légèrement au niveau des métacarpes, puis tirer la bande obliquement jusqu’au poignet pour réaliser un « huit »
Le poignet peut être renforcé par un tour supplémentaire.



 

 
  159778 visiteurs depuis le 08/01/2010
Protected by Copyscape Duplicate Content Detection Tool

Copyright © 2010 - 2015 lecoach.fr.gd - Tous droits réservés.
 
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=