!!! Dans un souci d'amélioration continue
de mon site, merci de
me laisser vos commentaires sur son contenu
, ce que vous aimeriez y trouver,
en précisant votre pays, club, catégorie entrainée, ... via les rubriques Gadgets / Contact ou Gadgets / Lou Planchot (c'est le livre d'hôtes),
dans le menu ci-contre
en bas.
N'hésitez-pas à me contacter pour
toute demande d'infos !




   
  - Dominique RAGON-MONCET alias " le coach " Rugby Coach - Entraineur de Rugby
  Défense
 
Ci-dessous quelques exercices pour appliquer les principes en défense du Projet de Jeu .

1/ Exercice préparatoire pour travailler la montée et la conservation de la ligne défensive :
Construction d’une ligne défensive en la « manoeuvrant » ensemble sur un parcours

 

Organisation
 : 20 m / 50 m, un ballon, 15 plots, durée = 20 min 
 
Consignes :
- Mes joueurs, 4 par 4, sont disposés sur une ligne, placés fléchis position « prédateur » prêts à monter : attitude de sprinter, centre de gravité bas pour plaquer son adversaire de bas en haut, la tête levée pour la prise d’informations.
- Au signal de l’un des 2 leaders - c’est le joueur le plus près du ballon, gauche ou droite, déclenché par la mise de mes mains sur le ballon, je fais office de relayeur adverse – la ligne monte. Je demande une allure footing au départ pour bien intégrer le parcours.
- Je demande au leader de communiquer et « leader » la montée défensive avec les mots clefs « On Monte » (yeux rivés sur l’attaque, monter ensemble en ligne en respectant les espaces), « A Droite », « A Gauche » (se déplacer en diagonale en pas chassés en conservant ligne et espaces), « En Arrière » (marche arrière en s’alignant + espaces)
- Quand la 1ère ligne de joueurs attaque la 2ème marche arrière du parcours, la 2ème ligne de joueurs démarre à mon signal, c'est-à-dire dès que je pose mes mains sur le ballon.
- Mes joueurs reviennent en footing sur la ligne de départ
 
Critères de réussite :
Mes joueurs montent ensemble en conservant la ligne et les espaces : ils ne cassent jamais cette ligne, ils glissent ensemble
 
Variantes :
- Pour que les joueurs arrivent à bien conserver les espaces dans la ligne, espace qui représente la zone que chaque défenseur a à défendre, je leur demande d'écarter les bras.
- Après chaque marche arrière, avant de repartir, je rajoute un exercice de renforcement musculaire : s’accroupir en touchant le sol, saut en extension, 5 pompes + 10 abdos, ...
- Je rajoute un sprint, des montées de talons fesses, des montées de genoux sur les parties rectilignes


2/ Exercice pour travailler la défense glissée:


 

La défense glissée consiste à monter très rapidement sur son adversaire direct, à fermer l'intervalle intérieur à l'attaquant qui va recevoir le ballon pour l'orienter vers l'extérieur et ainsi pousser les attaquants vers la ligne de touche. C'est une défense que l'on pratique loin de son en but. En effet, près de son en but, on plaque d'homme à homme, on défend sur son vis à vis.

Organisation : 22 m sens de la largeur, 1 ballon, 8 plots, durée = 25 min

Consignes :
- Une défense de 4 joueurs au départ serrée et à plat affronte une ligne d'attaque de 5 joueurs, surnombre offensif (voir schéma "Position Initiale")
- Je demande au relayeur de lancer le jeu en faisant une passe à son 10.
- Dès que le 10 fait sa passe, la défense doit rattraper le décalage (voir schéma "Position Finale" : course droite rapide vers son vis à vis, sans dépasser son épaule intérieure, puis glissée sur l'attaquant suivant dès que la passe est effectuée et ainsi de suite).

Critères de réussite :
- Mes joueurs doivent monter très rapidement avant de glisser pour pousser l’adversaire vers l’extérieur (repère = épaule intérieure de mon vis à vis)
- Mes joueurs doivent avancer et ne pas reculer en glissant
- Mes joueurs doivent bien orienter leurs courses afin de pousser les attaquants vers l’extérieur

Variantes :
- J'attaque par du jeu à touché pour que les joueurs intègrent bien l'organisation défensive en faisant des arrêts sur image et je passe ensuite à une défense réelle
   
- J'enchaine plusieurs mouvements de défense glissée dans le sens de la largeur des 22 m en changeant le sens d'attaque (voir schéma "Organisation" : plot rouge défense, plot bleu attaque), je fais tourner les équipes en attaque - défense.
- L'attaque passe 2 barrages défensifs successifs, plots rouges, en défense réelle (voir schéma "Variante" ci-dessous). Lorsque le 1er barrage défensif est passé, il n'a pas le droit d'intervenir en poursuite. Je donne 3 ballons d'attaque puis je fais tourner (le 2ème barrrage défensif monte en attaque, le 1er barrage défensif descend d'un cran dans le 2ème) avec l'équipe attaquante toujours en surnombre vis à vis de l'équipe qui défend.
- Je fais évoluer en jeu réel
 

 

 

3/ Exercice préparatoire pour travailler la montée en ligne et le plaquage sur un sac à plaquage :
 

 
 
Organisation : 4 sacs à plaquage, 8 plots, durée = 20 min
 
Consignes :
- Je demande à chaque joueur d’enchainer 4 plaquages,
- Dès le plaquage exécuté, je leur demande de se relever, reculer en diagonale jusqu’au prochain plot avec les yeux fixés sur le prochain plaquage, vigilant, enchainer un nouveau plaquage et ainsi de suite, la ligne défensive se déplaçant et coulissant en intégrant un nouveau défenseur
- Le premier plaqueur, le leader, doit leader systématiquement la montée défensive en criant « On Monte » : les plaquages doivent être réalisés en séquence
- Dès qu’un joueur a enchainé ses 4 plaquages, il remplace un releveur de sacs.
 
Critères de réussite :
- Mes joueurs montent en ligne, maîtrisent la technique du plaquage, laissent les yeux toujours fixés sur le prochain plaquage à effectuer (situation de jeu réelle)
 
Variantes :
- Je modifie la vitesse d’exécution

 
4/ Exercice Homme contre Homme pour travailler la montée défensive (« Monter puis Glisser ») et le geste technique du plaquage :
Avancer, Glisser et ne Laisser qu’une sortie à l’attaquant
 


 
Organisation : 1 ballon, 10 plots, durée = 20 min

Consignes :
- 2 joueurs (1 attaquant et 1 défenseur) face à face
- L’attaquant entame sa course
- Arrivé à ma hauteur, je lui transmet le ballon
- Pendant ce temps, le défenseur face à l’attaquant a effectué la montée sur 1,50 m pour glisser par la suite sur la droite (voir schéma)
- Le résultat de ce cadrage défensif oblige l’attaquant à prendre une seule sortie extérieure
 
Critères de réussite :
Mes joueurs doivent monter avant de glisser pour pousser l’adversaire vers l’extérieur, ce qui ne donne qu’une sortie à l’attaquant ainsi obligé de passer sur l’extérieur, la ligne de touche.
Si ce premier mètre de terrain n’est pas gagné, l’attaquant contrôlera la ligne d’avantage et le plaquage se fera en reculant.
 
Variantes :
- Je change l'exercice de côté : de droite à gauche, le défenseur doit ainsi plaquer avec l'épaule gauche.


5/ Exercice en Collectif de Ligne (rugby à toucher - échauffement) pour travailler l'organisation et la réorganisation défensive autour des points de fixation et la communication:
Figure 1


Figure 2

Organisation
 : 22 m sens de la largeur, 5 contre 5, 1 ballon, des plots, durée = 20 min

Consignes :
- 1 équipe qui attaque même sens de jeu, 1 équipe qui défend  (c'est un touché, il n'y a donc pas de contest possible pour contre-attaquer)
- A chaque touché de l'équipe qui défend, je demande à l'attaquant touché de passer au sol, ce qui simule un point de fixation.
- La défense doit mettre en place en suivant le trio défensif - Homme de Base, Leader Droit, Leader Gauche - et le 1er rideau défensif de part et d'autre des leaders, Figure 1
- Tant que les joueurs du trio défensif ne se sont pas annoncés clairement en levant la main et en disant "HOMME DE BASE !", "LEADER DROIT !", "LEADER GAUCHE !" et que la ligne de défense ne s'est pas alignée de chaque côté des leaders, le relayeur ne relancera pas le jeu (si possible, les 2 relayeurs de chaque équipe qui ne participent pas au jeu mais jouent uniquement le rôle de 9 pour distribuer le jeu sont les entraineurs, validant ainsi la bonne organisation défensive avant de relancer le jeu voire un entraineur qui fait la navette dans l'équipe qui attaque systématiquement, on se retrouve alors en surnombre offensif 5 contre 6).
- Je demande ensuite à chaque participant de la ligne de défense de désigner avec la main et à haute voix son vis à vis (qui prend qui ?) : "Yannis tu prends qui ?" "PAUL !", "Nico tu prends qui ?", "SAID !", ... 
- Idem, tant que les joueurs de la ligne de défense n'auront pas désignés clairement en pointant du doigt leur vis à vis et en disant son nom, le relayeur ne relancera pas le jeu
- au bout de 5 touchés, la ballon change d'équipe

Critères de réussite :
Je veille et corrige (en expliquant et en faisant des arrêts sur image) :
- la position de chaque défenseur sur la ligne : je ne dépasse pas l'épaule intérieur de mon vis à vis (c'est mon repère),
- la
position prédateur de chaque défenseur sur la ligne : fléchis et bas sur les appuis, prêts à plaquer
- s'il y a surnombre en attaque d'un côté du point de fixation, je demande au trio défensif de glisser cran-cran afin de rééquilibrer la ligne de défense du côté faible (c'est le Leader du côté faible ou mieux le joueur de la ligne de défense qui se retrouve tout seul face à un surnombre à gérer qui appelle en conséquence et en faisant le geste "GLISSEZ !"  : toute la ligne de défense se translate alors vers son côté en glissant, aucun défenseur ne décroche du rideau défensif mais la ligne glisse entièrement vers le côté faible pour combler le trou, tout en recomposant le trio défensif dynamiquement) Figure 2
- proche de la touche, c'est l'Homme de Base qui jouera aussi le rôle de Leader sur le petit côté (ce Leader pourra ainsi compléter la ligne de défense)
- si son vis-à-vis part en travers pour croiser, on ne le suit pas, on reste dans sa zone, c'est le suivant qui prend.

Variantes :
-
au lieu de 5 touchés pour qu'il y ait changement d'équipe attaquante, on demande à l'équipe défendante d'exécuter 3 montées consécutives efficaces avec triangle de base + communication + identification claire de son vis à vis + montée en ligne, ceci pour pouvoir récupérer le ballon.
- Je passe à de la défense ceinturée (dès que je suis ceinturé, je fais l'effort, je passe au sol), toujours sans jouer le ballon 
- On complexifie encore en passant à de la défense réelle (plaquage) : l'équipe défendante, pour pouvoir récupérer le ballon et changer de statut, doit être capable d'enchainer 3 montées défensives consécutives réussies avec un plaquage réussi + organisation en triangle de base + communication + montée en ligne OK d'un bout à l'autre de l'aile, cet exercice peut faire l'objet d'un fil rouge sur plusieurs séances pour travailler la défense.
- On peut aussi rajouter un ballon lesté, en contre partie, pour donner plus de difficultés à l'attaque.
- Pour l'EDR, on peut très bien, à partir des benjamins, sur cet exercice, faire travailler la montée en ligne sans la notion de triangle de base : insister sur le cadreur défensif, c.à.d. celui qui se trouve face au porteur de ballon, qui va le pointer, et déclencher la montée de la ligne ; on peut par contre insister sur la communication et sur le fait que chaque joueur désigne à voix haute son vis à vis en l'appellant par son prénom
- A partir des minimes, on intègre la notion de triangle de base
.

 
6/ Exercice en Collectif de Ligne pour travailler l'organisation et la réorganisation défensive - Réaction et Ligne de Défense:





 
Organisation : 22 m sens de la largeur, 5 contre 6 (surnombre offensif), 1 ballon, des plots, durée = 25 min

Consignes :
- 2 lignes face à face,
- Je suis placé derrière la ligne de défense et je fais déplacer la ligne d’attaque en bougeant mes mains (à droite, à gauche, en avant, en reculant), la ligne de défense se « mappe » sur la ligne d’attaque en fonction de mes déplacements, sachant que si j'ai indiqué avant d’avancer, de se déplacer à droite, la ligne de défense se translate entièrement à droite (idem à gauche) et le seul attaquant laissé libre (sans vis-à-vis) doit être le dernier
- Je donne le ballon à un attaquant (varier les lancers et le lieu : ballon en hauteur, ballon qui roule, passes à l'aile, au ras, ...), chaque équipe enchainant 3 ballons d'attaque (à chaque faute = 1 ballon d'attaque),
- La défense est réelle (plaquage) sans jouer le ballon, le but est de voir comment s'organise et se réorganise la défense ==> je fais des arrêts sur image : position des joueurs  vis à vis de la ligne de hors-jeu, organisation sur les points de fixation, ...
- Je passe ensuite à du jeu réel en autorisant donc le geste du contest et la contre-attaque
 
Critères de réussite :
- Conserver la ligne et les espaces (ne jamais briser la ligne pour ne pas se fragiliser)
- Le 1er joueur pénétrant dans la zone à défendre va au plus loin pour occuper toute la largeur (course latérale)
- Création d’une structure de base sur regroupement avec homme de base (dans l’axe du regroupement) + un leader droit et gauche sur les côtés du regroupement,
- Déclencher la montée collective (défense « agressive » - position prédateurs des joueurs fléchis bas sur les appuis) au moment de la pose des mains du relayeur adverse sur la balle grâce à la main levée du leader « TOP » ou « MONTEZ »,
- Ne pas se consommer inutilement que ce soit sur ballon au sol ou porté (le nombre de joueurs impliqués dans ces phases est lié à votre projet de jeu en défense)
- Adaptation en fonction du placement offensif (les joueurs au plus loin qui ont une meilleure vision de l’espace viennent compléter si besoin),
- L’alimentation du 2ème rideau se fera en fonction de votre projet de jeu en défense
- Le défenseur le plus près de l’attaquant fait tomber, le plus en retard est responsable de l’intérieur
- Si son vis-à-vis part en travers pour croiser, on ne le suit pas, on reste dans sa zone, c'est le suivant qui prend,
- Après plaquage, réintégrer rapidement la ligne au niveau de mon placement initial
. Beaucoup de consignes sont strictement liées à votre projet de jeu en défense et ne sont donc pas précisées.

Variantes :
- Vitesse d’exécution
- Je donne des consignes à l'attaque : croiser, péter au ras, "sol" pour obliger l'attaquant à passer au sol et vérifier l'organisation défensive autour de ce joueur au sol, "bloque debout" pour obliger l'attaquant à lutter debout et vérifier l'organisation défensive à partir du maul qui va découler, ...
- J'impose des séquences longues à l'équipe qui défend : x temps de jeu à défendre sans pouvoir récupérer le ballon.
 

7/ CR Réunion Technique Organisation Défensive Exercices Clefs de l'EDR aux - de 19 :
Sélectionner directement le lien ci-dessus pour accéder au Compte-rendu avec les exos.


8/ Exercice Homme contre Homme - ''la boîte à plaquages'' ou "tackle box" :
 

Organisation : 3 à 4 ballons, 8 plots, durée = 25 min, 1 croix avec 4 colonnes de joueurs (les plaqués) et un joueur au milieu du carré (le plaqueur)
Exercice physique et avec du contact direct (bien que limité : 5 m au maximum entre le porteur du ballon et le plaqueur !) nécessitant un bon échauffement préalable.

Consignes :
- C'est l'éducateur qui annonce la couleur du plot situé devant la colonne et qui fait la passe au 1er joueur de la colonne respective qui se lance et va défier le plaqueur qui est situé au milieu du carré constitué par les 4 plots bleux.
- Le plaqué est obligé de traverser le carré 
- Le plaqueur ne subit pas le plaquage mais monte sur le porteur du ballon en allant le chercher juste avant qu'il rentre dans la zone de plaquage.
- Dès que le plaquage est réalisé, plaqueur et plaqué sortent rapidement de la zone de plaquage pour que l'éducateur puisse lancer un autre défi
- On enchaine 8 plaquages consécutifs au minimum sans pause pour faire rentrer les joueurs dans le dur
 
Critères de réussite :
Plaquages réussis
 
Variantes :
- On ne tourne pas forcément dans le sens ou le sens inverse des aiguilles d'une montre sur la croix pour lancer les plaqués, on surprend le plaqueur en annonçant par exemple 2 fois de suite la même couleur (attention tout de même à vérifier la sécurité du plaqueur, c'est à dire que le plaqueur se soit remis debout sur ses appuis avant de lancer un nouveau joueur) !
- Le plaqueur se remet tout de suite sur ses appuis debout pour aller au contest du ballon.
- Faire rentrer
1 soutien (même colonne que le plaqué qui s'est lancé avec le ballon) au TOP de l'éducateur qui vient soutenir le plaqué et vient au contest du ballon dans l'axe, soit 1+1 C 1 qu'on peut encore faire évoluer à 1+1 C 1+1 (avec 2 soutiens qui interviennent par la porte dans la zone de plaquage côté plaqueur et plaqué). 
 
  159778 visiteurs depuis le 08/01/2010
Protected by Copyscape Duplicate Content Detection Tool

Copyright © 2010 - 2015 lecoach.fr.gd - Tous droits réservés.
 
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=